Ixtapa
25°



NAVIGATION



Search Service


Lettre d'information

Enregistrez-vous à notre bulletin pour commencer à recevoir des offres exclusives dans votre courrier, coupons, information relevant et alertes.



Histoire d’Ixtapa Zihuatanejo



IXTAPA


Ixtapa est un nom d’origine nahuatl qui vient des racines Iztal qui signifie « sel » ou « blanc » et « pa » qui signifie « sur » ; cela signifie donc « le lieu couvert de blanc », sans doute en référence aux falaises recouvertes du guano des nombreux oiseaux de la région.

image
Le développement urbain et touristique d’Ixtapa-Zihuatanejo commence grâce au financement accordé en 1972 par la Banque Mondiale. Officiellement, les travaux d’urbanisation, d’équipement et autres gros œuvres débutent en 1974. L’aéroport international situé à 10 minutes seulement de la ville sur la route nationale Zihuatanejo-Acapulco est édifié quant à lui en 1976, tout comme le magnifique terrain de golf de 18 trous Palma Real, œuvre de Robert Trent Jones Jr.

Au début, une surface de 4 225 hectares avait été assignée au projet de développement du centre urbain de Zihuatanejo et de la zone touristique d’Ixtapa. Par la suite, cette surface a été divisée en deux polygones, la zone touristique de 2 016 hectares étant confiée à FONATUR et les 2 209 hectares restants étant administrés par le Fidéicommis de Zihuatanejo (FIZABI). Ixtapa-Zihuatanejo est le second centre touristique développé par FONATUR, sa conception ayant débuté parallèlement à celle de Cancún.

Le développement d’Ixtapa au travers de projets touristiques immobiliers en a fait l’une des destinations favorites du tourisme local grâce à une offre importante en résidences secondaires et au marché captif que cela signifie ; la jolie Baie de Zihuatanejo se positionne surtout sur le marché étranger et attire en particulier les touristes américains et canadiens.

image
Le projet touristique Ixtapa-Zihuatanejo a été le premier à être financé par la Banque Mondiale dont les fonds ont permis la construction de l’aéroport international et des voies d’accès, la réalisation de travaux hydrauliques – digues et un canal qui relie la mer et la lagune d’Ixtapa – l’installation de systèmes de tout-à-l’égout et d’épuration des eaux usées et plus généralement la réalisation des travaux d’infrastructure touristique et urbaine.



ZIHUATANEJO


Le nom de Zihuatanejo vient du nahuatl « Zihuatlan » qui signifie « terre des femmes », que les Espagnols ont changé en « Cihuatan » avant d’y ajouter le suffixe péjoratif « ejo ». La région faisait partie de l’ancienne province de Cuitlatecapan. Les Cuitlatèques se sont disséminés sur tout le territoire de la Costa Grande de l’État du Guerrero, Zihuatlan étant leur capitale. L’apogée de ce peuple se situe aux XIV et XV siècles, où ils étaient connus comme peuple agricole producteur de coton, de cacao et de maïs. Leur disparition progressive a été entraînée par la condition de vassaux à laquelle l’empire Mexica les avait soumis.

image
Zihuatanejo fut un port relativement important au cours des premières années de la Conquête espagnole. On retiendra par exemple le voyage entre l’Amérique et les Philippines effectué en 1572 par la flotte d’Alvaro de Saavedra y Cerón. Entraînée paraît-il à la suite de la découverte des îles Moluques, cette expédition était périlleuse et d’ailleurs son capitaine y perdit la vie. Il s’agit-là de la deuxième expédition maritime ayant atteint les Philippines depuis l’Amérique à l’aide de bateaux construits en Nouvelle-Espagne. À l’époque de la colonisation espagnole, la baie de Zihuatanejo était pratiquement inhabitée ; quelques pirates y avaient établi leurs quartiers et sillonnaient les côtes de la région dans l’espoir d’y intercepter le Galion de Manille. D’autres bateaux s’y réfugiaient en cas de forte tempête.

C’est depuis l’une des plages de la baie que partaient les chargements de bois précieux provenant de Agua de Correa en direction de diverses destinations ; c’est pour cette raison que cette plage a pris le nom de « La Madera » (le bois). On raconte encore qu’un galion en provenance des Philippines fit naufrage en face de la baie de Zihuatanejo et que son chargement de soies orientales fut entraîné par la marée sur le rivage d’une plage baptisée depuis lors « La Ropa » (les vêtements, les tissus). La plage « Las Gatas » porte ce nom en raison du nombre important de petits requins chats (« gatas ») qui habitent les eaux environnantes (il s’agit de squales inoffensifs, sans dents, à la gueule ornée de moustaches).

Vers la fin du XIX siècle, l’ancien président de la République Sebastián Lerdo de Tejada prit dans le port de Zihuatanejo le bateau qui devait l’emmener vers l’exil aux États-Unis.

image
La commune de José Azueta fut fondée le 30 novembre 1953 par un décret du parlement de l’État du Guerrero qui la sépara du territoire de l’Union et lui choisit comme chef-lieu la petite localité de Zihuatanejo, située sur la baie. Cette commune se trouve sur la Costa Grande du Guerrero à 240 km du port d’Acapulco et possède un territoire qui s’étend depuis le Pacifique jusqu’à la cordillère de la Sierra Madre del Sur, soit une superficie de 1 921,5 km2.

La région possède un agréable climat tropical sub-humide avec des pluies en été et au début de l’automne. La température moyenne est d’environ 28º Celsius et les précipitations moyennes annuelles oscillent entre 1 100 et 1 350 mm. La zone côtière de la municipalité est constituée par une vaste plaine recouverte de mangroves et de palmiers, bordée de falaises qui s’étendent sur près de 50 km. Sur le littoral, de petites plages au sable doré se sont progressivement formées. Les flancs de la Sierra sont recouverts d’épaisses forêts de chênes verts.

Source: Bureau de Conventions et Visiteurs d’Ixtapa-Zihuatanejo (OCVIZ)


Partager | |